Synopsis, en attendant l'article : (travail en cours)
Reportage réalisé entre mars 2014 et octobre 2016, to be continued...
Né à la fin des années 70, le PKK, parti des travailleurs du Kurdistan, est subitement devenu connu du grand public en 2014 lors de la bataille de Kobané, qui a mis en lumière la situation des Kurdes de Syrie. Mais si les images des femmes combattantes ont fait le tour du monde, on connaît moins le système politique proposé par le mouvement, et surtout son attachement à l’éducation. Des montagnes de Qandil aux plaines du Kurdistan syrien, en passant par le désert irakien, le PKK met en place formations et écoles dans chaque territoire sécurité. En Syrie par exemple, moins d’un an après sa prise de contrôle, le kurde était enseigné aux enfants, alors qu’auparavant c’était une langue interdite. Cette importance de l’éducation constitue une des clés pour comprendre la stratégie du mouvement.